Informations complètes sur le site de l’AEFE

Point de situation au 20 mars 2020

Compte tenu du caractère très évolutif de l’épidémie de COVID-19, l’AEFE a mis à jour ses recommandations au regard des mesures prises par le ministère des Solidarités et de la Santé (MSS) pour les personnes de retour de zone d’exposition.
Cependant, il convient de toujours prendre l’attache des autorités sanitaires locales et d’appliquer leurs recommandations prioritairement.

Les mesures suivantes sont appliquées :

1. Le plan de continuité d’activité est activé pour les services centraux

L’AEFE a activé son PCA (plan de continuité d’activité) depuis le 16 mars pour tous les personnels des services centraux à Paris et à Nantes. Les mesures de confinement sont respectées et les personnels assurent la continuité des services grâce aux moyens numériques. Nous mettons tout en œuvre pour répondre aux questions des personnels des établissements du réseau. Les délais de traitement peuvent être rallongés mais toutes les équipes sont mobilisées. Nous mettons à jour régulièrement les informations sur notre site afin de vous informer au mieux.

Nous vous rappelons que tous les déplacements d’élèves ainsi que les voyages scolaires ont été suspendus.
Les déplacements de personnels ont également été reportés jusqu’ à nouvel ordre.

2. Consignes pour les établissements amenés à accueillir des élèves en provenance des zones d’exposition

Les chefs d’établissement appliqueront les mesures suivantes, après avoir pris l’attache du poste diplomatique.

Plusieurs cas sont envisageables :

a) Dans les pays où aucun cas de covid-19 n’a été déclaré, il est demandé aux chefs d’établissement devant recevoir des élèves en provenance des zones d’exposition, après avoir pris attache du poste diplomatique, et sous réserve des décisions prises par les autorités sanitaires locales, d’appliquer le principe de confinement durant 14 jours avant d’être autorisés à entrer dans l’établissement.
Ce principe s’applique également aux parents d’élève, aux enseignants et aux autres personnels de l’établissement concernés.
b) Dans les pays où des cas isolés sont déclarés,  il est demandé aux chefs d’établissement devant recevoir des élèves en provenance des zones d’exposition, après avoir pris attache du poste diplomatique, et sous réserve des décisions prises par les autorités sanitaires locales, d’appliquer le principe de confinement durant 14 jours avant d’être autorisés à entrer dans l’établissement.
Ce principe s’applique également aux parents d’élève, aux enseignants et aux autres personnels de l’établissement concernés.
c) Dans les pays où des zones de circulation du virus sur le territoire national ont été identifiées,
  • Si les autorités locales ont pris une mesure de confinement, les chefs d’établissement devront appliquer les décisions prises par les autorités locales.
  • En l’absence de mesure prise par les autorités locales, les chefs d’établissement appliquent les mêmes règles qu’en France et la règle du maintien en quatorzaine n’est plus nécessaire.

Pour mémoire, sur le territoire national, pour toute personne ayant séjourné dans une zone où circule activement le virus dans les 14 jours précédents, les mesures suivantes sont préconisées à ce jour par le ministère des Solidarités et de la Santé :

  • Surveillez votre température deux fois par jour.
  • Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…).
  • Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir.
  • Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique.
  • Évitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…).
  • Évitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…).
  • Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).
  • Travailleurs/étudiants, vous pouvez retourner travailler en l’absence de symptômes. Si possible, privilégiez le télétravail.
  • Les enfants, collégiens, lycéens peuvent être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée.

Il est demandé à tout chef d’établissement (EGD et conventionnés) de signaler immédiatement au chef de poste, qui informera le Département, et à l’AEFE, tout cas de maladie. Les établissements partenaires, pour leur part, doivent informer de la même manière les chefs de poste.